«Mare Magnum», la conquête du pouvoir sur l'île de Lampedusa

Par Tënk & Mediapart

Sur ces 20 km2 devenus le cimetière de la Méditerranée, Giusi Nicolini est devenue en 2012 maire de Lampedusa, en parlant de « dignité de l’accueil », en promettant de « se mettre sur la plage et [de] parler au Maghreb », et en refusant d’opposer les droits des insulaires à ceux des naufragés. Le réjouissant documentaire d’Ester Sparatore et Letizia Gullo tire sa force de la dialectique entre les préoccupations des 6 000 insulaires et les enjeux internationaux.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Lampedusa, durant l’hiver 2011, est abandonnée à son sort. Après les révolutions arabes, cette île sicilienne voit s’échouer sur ses côtes des milliers de migrants. Le gouvernement Berlusconi détourne le regard, les tour-opérateurs leurs circuits touristiques. Dans ce marasme total, les élections municipales de mai 2012 voient surgir une candidate iconoclaste, écologiste convaincue et courageuse. Les réalisatrices Ester Sparatore et Letizia Gullo la suivent en meeting devant quelques dizaines de personnes, tentant de convaincre des restaurateurs, discutant avec sa coiffeuse… Loin des grandes machineries électorales, sa campagne montre que la dignité et l’humanité font aussi les victoires.

Désolée, les droits de diffusion de ce film
sur Mediapart sont épuisés

Mare Magnum, 2014, 73 minutes // Auteures et réalisatrices : Letizia Gullo et Ester Sparatore // Montage : Stefano Cravero // Production, diffusion : Ferris & Brockman

Lire aussi sur Mediapart :

À noter qu’Ester Sparatore, réalisatrice de ce documentaire, est aussi l’une des réalisatrices de Palazzo delle Aquile, diffusé en octobre 2016 sur Mediapart et consacré au combat des sans-abri face à la mairie de Palerme.

Tous les quinze jours, en partenariat avec la plateforme de vidéos Tënk, Mediapart vous propose un documentaire. Autre documentaire à voir en ce moment sur Mediapart : Movement (R)evolution Africa, de Joan Frosch et Alla Kovgan. 

Tënk, chaque semaine 10 nouveaux documentaires

Tënk est un site de vidéos sur abonnement (6 euros par mois, 60 euros par an) lancé à l'été 2016 et qui propose 10 nouveaux documentaires par semaine, organisés par plages thématiques : Écologie, Politique, Arts, Grands Entretiens, Festivals, Coup de cœur, Films d’écoles, Doc Monde…
Plus de détails avec l’interview d’un de ses initiateurs, Jean-Marie Barbe.

Déjà diffusés sur Mediapart dans le cadre de ce partenariat :
Eugène Gabana, le pétrolier, de Jeanne Delafosse et Camille Plagnet.
Don Pauvros de la Manche, de Guy Girard
L’Arbre sans fruit, de Aïcha Macky
Une fenêtre ouverte, de Khady Sylla
La Pépinière du désert
, de Laurent Chevallier
Palazzo delle Aquile, de Stefano Savona, Alessia Porto et Ester Sparatore
Chili, la mémoire obstinée, réalisé par Patricio Guzmán
Le Libraire de Belfast, réalisé par Alessandra Celesia
L'Hypothèse du Mokélé-Mbembé, réalisé par Marie Voignier
Samir dans la poussière, réalisé par Mohamed Ouzine
Anaïs s’en va-t-en guerre, réalisé par Marion Gervais
La Vie après la mort d’Henrietta Lacks, de Mathias Théry
Mafrouza, 1ere partie, d’Emmanuelle Demoris
Le COD et le coquelicot, de Jeanne Paturle et Cécile Rousset

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale