«Grano Amaro»: peut-on ignorer l’héritage de Mussolini?

Election municipale dans une commune italienne de 6 000 habitants : les enjeux sont ceux du monde rural, mais l’histoire du pays s’impose aux deux candidats. Car ici est né et enterré Mussolini. Ce documentaire de Cyril Bérard et Samuel Picas a reçu le soutien de Tënk et Mediapart pour la post-production.

Tënk & Mediapart

12 septembre 2020 à 18h08

Depuis 74 ans, la gauche gérait la petite ville de Predappio, en Émilie-Romagne, région du nord de l’Italie. Mais en 2019, elle a dû céder le siège à la droite, soutenue par Forza Italia, la Ligue du Nord, Fratelli d’Italia. Ce ne fut même pas un combat. Les candidats qui se font face, tous deux amateurs en politique, semblent ignorer l’enjeu, s’ils ne sont pas carrément dépassés par lui. La tombe du dictateur doit-elle être gérée comme une attraction touristique ou comme une occasion d’affronter historiquement et culturellement la période fasciste ? Si ces questions affleurent dans les équipes de campagne, jamais les candidats ne s’en emparent. À droite, les alliés ultras, voire fascistes, se font très discrets. À gauche, on veut se démarquer de l’ancien maire, Giorgio Frassineti, une bête politique qui ne peut se représenter après deux mandats. La campagne se déroule paisiblement. Il est question de désherbage des routes, de bus scolaires, de goût des tomates… Jusqu’au coup de tonnerre. Plus qu’une défaite électorale, c’est la défaite intellectuelle de la gauche qu’illustre ce documentaire.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers documentaires

À la Une de Mediapart

Discriminations
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Violences sexistes et sexuelles — Enquête
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
France
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
France — Enquête
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget