«Mare Amarum»: les migrants, le photographe et l’«Aquarius»

Par

L’Aquarius a rendu les armes cette semaine, privé de pavillon et visé par une demande de saisie de la justice italienne. Le navire affrété par SOS Méditerranée et MSF ne sauvera plus personne en Méditerranée. Mediapart diffuse Mare Amarum (réalisé par Philippe Fontana), film poignant tourné à son bord début 2018.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Tournées par l’Italien Stefano De Luigi, les images du film Mare Amarum nous entraînent à bord de l’Aquarius pour l’une des rotations les plus difficiles que le navire humanitaire ait connues, en janvier dernier (Mediapart en a parlé ici ou ).

Tout à coup, alors que le photographe file sur le Zodiac des sauveteurs en direction d’un bateau en détresse, la caméra ne cadre plus rien. L’embarcation à sauver est en train de couler, et ses passagers avec. Parmi ces migrants qui fuient la Libye, beaucoup ne pourront être repêchés à temps.

Réalisation : Philippe Fontana

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale