Quand «ça tourne à Villapaz», le maçon prend la caméra

Par Images en Bibliothèques & Mediapart

Dans une vallée colombienne, Victor, un jeune maçon, réalise des mélodrames et des films d'horreur. Le village devient alors un immense décor de cinéma, et ses habitants, les acteurs d'incroyables histoires. La réalisatrice de ce documentaire, Maria Isabel Ospina de los Ríos
, saisit subtilement l'âme du cinéma amateur, le genre de ceux qui tournent avec passion. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans cette vallée du Cauca, en Colombie, on est loin d'Hollywood. Le cinéma qui s'y fait garde tout son merveilleux : du scénario à la projection en salle, en passant par le tournage et les effets spéciaux, on s'y amuse beaucoup.