L'embargo sur Cuba: la fin d'une ignominie

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Bien sûr il y a eu Snowden, il y a eu ce rapport de la CIA sur la torture, mais d'un autre côté, il y a aussi la régularisation de migrants, la pression sur la droite israélienne, et enfin, aujourd'hui, cet acte essentiel : retrouver des relations avec Cuba. Obama n'avait qu'un an au moment de la mise en place de l'embargo. Cet embargo qui a prolongé ce qu'il voulait combattre. 




L'embargo sur Cuba: la fin d'une ignominie

Edwy Plenel

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale