Amour sauvage. Dans deux sanctuaires pour animaux d’Espagne

11 photos

À Gaia et El Hogar, deux refuges animaliers, travailleurs, travailleuses et bénévoles soignent des animaux vulnérables jusqu’à leur mort naturelle. Ce n’est pas seulement leur amour pour les animaux qui les conduit là, mais la croyance en une relation différente avec la nature, fondée sur le respect des animaux et des ressources limitées de la planète.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Ana Palacios

    Province de Barcelone, octobre 2020. Le Hogar Animal Sanctuary est le seul sanctuaire en Espagne qui sauve des poissons. En janvier 2023, il en héberge une soixantaine. « Un poisson ne mange pas comme une vache, il n’a pas le même vétérinaire ni le même espace. Chaque espèce a besoin d’une série de soins spécifiques pour pouvoir vivre heureuse. Dans le cas des poissons, il faut savoir à quoi doit ressembler l’eau, ce qu’ils doivent manger et aussi que c’est la nourriture végétalienne qui est la plus difficile à trouver, quelles plantes ils doivent manger car certaines sont vénéneuses, quelle température doit avoir l’eau, savoir combien de temps ils vivent, quelles maladies ils ont… Cela prend beaucoup de temps et d’argent et ce n’est pas toujours facile », dit Elena Tova, fondatrice du lieu.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié