Bordeaux-Lyon, en train et en coopérative

16 photos

Des investissements lourds, des règles de sécurité drastiques, un savoir-faire millimétré, l’ouverture du rail français à la concurrence ne semblait réservée qu’à quelques gros opérateurs européens. C’était compter sans l’inventivité des fondateurs de Railcoop, une coopérative fondée en novembre 2019 qui entend réactiver certaines lignes interrégionales abandonnées par la SNCF. Première étape : Bordeaux-Lyon, dès 2022.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Patrick Artinian

    Réunion en visioconférence chez Railcoop à Cambes (Lot), dans la communauté de communes du Grand-Figeac, le 9 mars 2021.  Railcoop compte quelque 7 500 sociétaires, à la mi-avril 2021. À l’origine de cette société coopérative d’intérêt collectif (Scic), certains venaient du monde coopératif, d’autres du monde ferroviaire, d’autres encore des mobilisations pour le climat ou du développement territorial. Motivations différentes, intérêts convergents, tous avaient fait le constat que pour avancer sur la transition écologique il manquait un mode de transport vertueux et qu’il fallait renforcer l’usage du ferroviaire.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 20 photos
par Sadak Souici (photos) et Théophile Simon (textes)
Portfolio — 16 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 9 photos
par Clément Marion

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le bras droit du préfet Lallement visé par une enquête pour violences
Alexis Marsan, haut gradé de la préfecture de police déjà mis en cause pour sa gestion violente du maintien de l’ordre notamment lors de la finale de la Ligue des champions au Stade de France, est accusé d’avoir agressé un cycliste alors qu’il circulait sur une moto banalisée mi-mars à Paris. La vidéosurveillance n’a jamais été exploitée, et la plainte orientée vers le mauvais service. Une enquête a été confiée à l’IGPN lundi 4 juillet.  
par Sarah Brethes
Journal — France
Alertée sur les dérives du lycée Stanislas, Valérie Pécresse refuse de suspendre ses subventions
Le conseil régional d’Île-de-France a rejeté un amendement exigeant la suspension des subventions vers le lycée Stanislas après les révélations de Mediapart sur ses dérives. La gauche régionale saisit le ministère de l’éducation nationale pour qu’une enquête sur l’établissement catholique soit ouverte.
par David Perrotin et Lorraine Poupon
Journal — International
Lâché pour un mensonge de trop, Boris Johnson finit par démissionner
À la suite d’un nouveau scandale, le premier ministre britannique a annoncé jeudi sa démission après une cinquantaine de départs dans son gouvernement. Il a tenté de résister jusqu’au bout, mais la pression de son parti a été plus forte.
par François Bougon
Journal — Économie
Ces retraités « à bout de nerfs » face aux retards de versement de leur pension
Même quand leur dossier est complet, certains assurés commencent à toucher leur retraite avec des mois de retard, les obligeant à demander le RSA. L’assurance-vieillesse conteste toute situation anormale, mais le Covid et deux transformations récentes pourraient avoir ralenti le système.
par Dan Israel et Faïza Zerouala