Chez les anti-Linky à Salon-de-Provence

13 photos

Des collectifs Stop-Linky, plus de 150 selon le site Poal (Plateforme opérationnelle anti-Linky), se sont montés dans toute la France, témoignant de l’inquiétude, pas toujours fondée, d’une partie de la population face au déploiement de ce compteur qui présente peu d'intérêt pour le consommateur. Plusieurs sites, stop linky, Poal, refus.linky.gazpar, ainsi que des associations de lutte contre les ondes électromagnétiques comme Robin des Toits, Priartem, Next-up, Criirem, relaient ce combat. Nous sommes allés rencontrer les anti-Linky dans la région de Salon-de-Provence, Bouches-du-Rhône, département comptant à lui seul huit collectifs.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Patrick Artinian

    Ancienne salariée de l’AFPA, l’organisme de formation professionnelle, syndicaliste SUD, Anne Provence, 64 ans, aujourd’hui énergique retraitée, est l’initiatrice du comité Stop-Linky de Salon-de-Provence. « J’ai été adhérente de Greenpeace et du mouvement Colibris, de Pierre Rabhi, ce qui m’anime, c’est l’intérêt général et le bien commun. J’avais un papa résistant dans le maquis du Vercors dont j’étais très fière », dit-elle avec quelques trémolos dans la voix. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 13 photos
par Photos et textes Arthur Larie et Bastien Massa
Portfolio — 15 photos
par Photos Mahé Elipe Textes Caterina Morbiato
Portfolio — 7 photos
par Agence France-Presse et Justine Brabant

À la Une de Mediapart

Journal — France
#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale
Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?
par À l’air libre
Journal — International
MeToo, plus de cinq ans d’enquêtes
Parmi les centaines d’articles publiés et émissions réalisées par Mediapart, ce dossier rassemble une sélection d’enquêtes marquantes, du monde du travail à celui de la musique, de la politique au cinéma, et fait la chronique des défaillances de la justice.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Politique
Face aux affaires, l’opposition s’indigne, l’exécutif se terre
Les dernières mises en cause par la justice de deux figures du pouvoir, Alexis Kohler et Éric Dupond-Moretti, sont venues perturber mardi la rentrée parlementaire. Face à des oppositions plus ou moins véhémentes, l’exécutif et la majorité en disent le moins possible, en espérant que la tempête passe.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Kohler, Dupond-Moretti : et soudain, il ne se passa rien
Le président de la République n’a pas jugé nécessaire de réagir après l’annonce du procès à venir de son ministre de la justice et de la mise en examen de son bras droit. Il mise sur le relatif silence des médias. Et ne s’y trompe pas.
par Michaël Hajdenberg