Contre l’antisémitisme: «Ecrivez qu’on veut la paix. Ecrivez pour la paix»

La foule était très dense mardi soir, place de la République à Paris, pour protester contre l’antisémitisme. Plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’appel du premier secrétaire du PS, Olivier Faure, et de presque tous les partis politiques, face à l’augmentation de 74 % des actes antisémites en 2018. Le matin même, plus de quatre-vingts tombes juives avaient été découvertes profanées, couvertes de croix gammées, dans le cimetière de Quatzenheim (Bas-Rhin). À Ménilmontant, un autre rassemblement a réuni des militants antiracistes dénonçant l’instrumentalisation de ces actes antisémites contre les gilets jaunes et un amalgame avec l’antisionisme. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. 19 février 2019. Beaucoup de monde et d'émotion place de la République, ce mardi, pour s'indigner de la montée des actes antisémites. Une foule d'anonymes s'est pressée ainsi que des personnalités politiques, des membres du gouvernement dont le premier ministre, de l'opposition mais aussi d'anciens présidents de la République comme François Hollande ou Nicolas Sarkozy.

Voir tous les portfolios