Dans les corons, un infirmier face au virus

Par

Les personnes suspectées d’avoir contracté le Covid-19 sont confinées chez elles en vue de désengorger les hôpitaux. Emmanuel, dit « Manu », infirmier libéral, enrage contre le manque de moyens de protection dont il dispose lors de sa tournée quotidienne. Le public qu’il soigne, composé notamment d’anciens ouvriers et de mineurs, est particulièrement fragile face au coronavirus, mais Manu ne lâche pas ses patients et, ce lundi 16 mars, monte en première ligne pour leur apporter les soins dont ils ont besoin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. 16 mars 2020, Bully-les-Mines (62). Emmanuel, 45 ans, est infirmier libéral depuis 2012. Il visite en moyenne plus de quarante patients par jour. « Ce métier est avant tout social, reconnaît-il. Si on n’aime pas les gens, le contact, il est impossible de le pratiquer. »

Voir tous les portfolios