Des photos inédites de Damas, Alep, Homs et Deir Ezzor

Depuis quelques semaines, chaque jour, de jeunes activistes syriens prennent des photos dans des quartiers urbains en ruines, bombardés par l’armée du régime de Bachar al-Assad, et les diffusent sur certains sites dédiés à la « photographie de la révolution ». Ces photos, choisies par Nadia Aissaoui et Ziad Majed, viennent de Damas, de Homs, d’Alep et de Deir Ezzor.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. À Alep, quartier Martini : une activiste qui écrit sur le mur « À bas Bachar ». Cette photo et les suivantes montrent des scènes de la vie « ordinaire » des citoyens syriens assiégés, qui résistent à la peur et défient la mort. Les photographes ont aussi suivi les enfants qui essayent de trouver des espaces de jeu, d’innocence et de tendresse malgré la cruauté des conditions de vie.<--break->

Voir tous les portfolios