En Belgique, le regain des extrêmes droites flamandes

Par

C’est l’une des inconnues des élections provinciales, fédérales et européennes qui se déroulent le 26 mai en Belgique : le score de l’extrême droite du Vlaams Belang en Flandre. Longtemps marginalisée par le succès de la N-VA indépendantiste, le Belang a investi le terrain de la lutte contre les migrants et l’islam. Le photographe Gert Jochems, qui vit à Anvers, documente cette mouvance depuis des années et s’apprête à y consacrer un livre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Anvers, 2 mars 2015. Le mouvement Pegida tente de s’implanter en Belgique. Les Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes (Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident ou Pegida) est un mouvement d’extrême droite né à Dresde, en Allemagne, en octobre 2014. La même année, il a tenté d’ouvrir une section en Belgique, mais n’a pas vraiment eu de succès en Flandre, ses manifestations ne rassemblant jamais plus de deux cents manifestants.

Voir tous les portfolios