Exil tunisien: le mur de Vintimille

Par

C'était en avril 2011. Après la chute du dictateur Zine El-Abidine Ben Ali, le 14 janvier 2011, des milliers de Tunisiens tentaient l'exil. Direction Vintimille, près de la frontière franco-italienne, pour ceux qui voulaient rejoindre la France ou d’autres pays du nord de l’Europe. Mais les autorités françaises les empêchèrent d’entrer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. À la gare de Vintimille, avril 2011. Contre la fermeture de la frontière, des militants des droits de l'homme organisent une manifestation en soutien aux migrants. Certains Tunisiens s'y joignent.

Voir tous les portfolios