A la frontière Irak-Iran, avec des Kurdes passeurs illégaux de colis

Par

Dans la région kurde de Hawraman, déchirée par la frontière Irak-Iran, Tawela s’étale sur les pentes abruptes d’une montagne. Comme dans des dizaines d’autres villages frontaliers, les habitants, maintenus dans une grande précarité, sont contraints de vivre du transport de marchandises. À dos d’homme ou de mule, les kolbars font passer en Iran des marchandises, défiant l’embargo américain ou les restrictions du régime. Régulièrement pris pour cible par les gardes-frontières iraniens, des centaines de kolbars sont assassinés chaque année.

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. La localisation de Tawela La localisation de Tawela
    Juste avant d’entrer à Tawela, Kurdistan, Irak, mars 2019. Le petit bâtiment en haut de la publicité est une tour de guet iranienne qui surplombe la vallée et surveille la frontière.

Voir tous les portfolios