La «Manif pour tous» revient

13 photos

Les opposants au mariage gay ont retrouvé le pavé parisien dimanche 16 octobre : ils étaient entre 24 000 selon la police et 200 000 selon les organisateurs, c'est-à-dire moins nombreux que lors des précédents rassemblements il y a deux ans.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

  1. © Nicolas Serve

    La Manif pour tous est de retour dans les rues de Paris après deux ans d’absence. Certains manifestants ont fait le chemin depuis le sud de la France.

  2. © Nicolas Serve

    La Manif pour tous aura réuni entre 24 000 (selon la police) et 200 000 (selon les organisateurs) participants cette année. C'est beaucoup moins que lors des précédentes manifestations, notamment en 2013 quand le mouvement revendiquait jusqu’à 1,5 million de personnes. 

  3. © Nicolas Serve

    Un certain nombre de prêtres étaient également de la partie. 

  4. © Nicolas Serve

    Identité française, « théorie du genre » et PMA faisaient partie des mots d’ordre du défilé.

  5. © Nicolas Serve

    Comme à son habitude, la Manif pour tous est très attentive à son image. Les « Mariannes », jeunes filles au bonnet phrygien perchées sur talons aiguilles, étaient aux côtés de Ludovine de La Rochère (leader du mouvement) et posaient pour les photographes.

  6. © Nicolas Serve

    Les manifestants étaient principalement des personnes âgées et des familles.

  7. © Nicolas Serve

    L’Action française (groupuscule d’extrême droite royaliste) a pu profiter de l’événement pour distribuer des autocollants à des adolescents.

  8. © Nicolas Serve

    L’extrême droite institutionnelle était elle aussi bien représentée. De gauche à droite Louis Aliot (compagnon de Marine Le Pen), Marion Maréchal-Le Pen, Gilbert Collard et l’eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser. D’autres figures politiques ont fait une apparition : Hervé Mariton, Jean-Frédéric Poisson et Robert Ménard.

  9. © Nicolas Serve

    En fin de cortège, place du Trocadéro, les Femen ont fait irruption, provoquant la colère (et la violence) des manifestants. 

  10. © Nicolas Serve

    « Évacuez satan ! » criait encore l’un des manifestants à l'encontre des Femen.

  11. © Nicolas Serve

    À quelques dizaines de mètres, avenue Kléber, une cinquantaine de jeunes opposants à La Manif pour tous tente de passer les contrôles du service de sécurité privé engagé par La Manif pour tous. Les rares ayant réussi à rentrer seront évacués par les CRS. Pour la plupart, ce sont des lycéens.

  12. © Nicolas Serve

    À partir de 16 heures, plusieurs dizaines de personnes sont rassemblées place de la République pour un « KissIn géant », organisé par Jacky Majda, fondateur du collectif “Touche pas à mon mariage pour tous”. Il était présent sur la liste de Charles Beigbeder, candidat à la mairie de Paris en 2014 et opposant au mariage pour tous. Malgré l’absence de soutien de l’Inter LGBT, les sympathisants sont assez nombreux. Gays et lesbiennes sont venus pour manifester leur opposition à cette nouvelle manif pour tous.

  13. © Nicolas Serve

    Au Monoprix près du Trocadéro, une vieille dame confie :
    — Faut dire à la patronne que c’est pas ça cette année, hein !
    — C’est-à-dire ?
    — Bah, à Ludovine de La Rochère ! Faudra lui dire que la manif, entre l’absence d’ambiance et la sécurité grotesque, bah c’était pas ça, hein ! Bon, je reviendrai parce que le combat est important mais bon…

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Photos Mahé Elipe Textes Caterina Morbiato
Portfolio — 7 photos
par Agence France-Presse et Justine Brabant
Portfolio — 11 photos
par Yael Martínez / Magnum Photos

À la Une de Mediapart

Journal — France
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
La Cnil saisie d’un recours collectif contre la « technopolice »
La Quadrature du Net a recueilli les mandats de 15 248 personnes pour déposer trois plaintes contre les principaux outils de surveillance policière déployés un peu partout en France. Elle demande notamment le démantèlement de la vidéosurveillance et l’interdiction de la reconnaissance faciale. 
par Jérôme Hourdeaux
Journal — France
Soins non conventionnels : « Les patients ont une spiritualité, une part d’irrationnel »
Parmi les soins non conventionnels, au très large public, il y a de tout : certains ont trouvé une place auprès de la médecine traditionnelle, d’autres relèvent de la dérive sectaire. Le chercheur Bruno Falissard, qui a évalué certaines de ces pratiques, donne quelques clés pour s’y retrouver. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — France
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

Mediapart est actuellement en accès libre : profitez-en et faites-le savoir ! Découvrez tous nos contenus gratuitement C’est l’occasion pour celles et ceux qui ne nous connaissent pas de découvrir un journal totalement indépendant et sans publicité qui ne vit que de l’abonnement de ses lecteurs.
L’information est la première force sur laquelle nous devons compter. Une information de qualité, au service du public, soucieuse de l’intérêt général.
Articles, contenus vidéos, podcasts, enquêtes, dossiers... : découvrez-les et jugez par vous-même.
Si vous souhaitez nous soutenir et prolonger votre lecture après la période d’accès-libre abonnez-vous !

Soutenez-nous