Portfolios

Procès de Julian Assange: veillée d’armes à Londres

12 photos

Alors que débutent les audiences en vue de l’extradition de Julian Assange, plusieurs centaines de personnes, dont des personnalités comme Vivienne Westwood, ont participé samedi à une marche dans la capitale britannique pour demander l’abandon des charges contre le fondateur de WikiLeaks.

Jérôme Hourdeaux

23 février 2020 à 13h24

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

  1. © JH

    Un manifestant avec une pancarte « N’extradez pas Assange ». Plusieurs centaines de personnes se sont réunies samedi à partir de 11 h 30 devant la Maison de l’Australie, à Londres, pour une marche jusqu’au Parlement britannique en soutien à Julian Assange, suivie d’une série d’interventions de personnalités. Un autre rassemblement est prévu lundi matin devant la prison de Belmarsh où doivent se tenir les audiences.

  2. © JH

    Peu avant le départ du cortège, de droite à gauche, le bassiste des Pink Floyd Roger Waters, le père de Julian Assange John Shipton, l’actuel rédacteur en chef de WikiLeaks Kristinn Hrafnsson, la styliste Vivienne Westwood et l’homme politique grec Yanis Varoufakis répondent aux questions des journalistes.

  3. © JH

    « La liberté d’expression en procès » : des affiches collées aux abords de la Maison de l’Australie.

  4. © JH

    John Shipton devait rendre visite, dimanche 23 février, à son fils à la prison de Belmarsh, avant d’assister à l’audience de lundi. « Toute la famille de Julian sera là, a-t-il expliqué à Mediapart. Ses cousins, ses oncles, son frère. »

    « Tous les droits de Julian ont été arbitrairement violés, a-t-il déclaré plus tard devant les manifestants. Mais nous pensons que votre pression, celle des observateurs exercent une pression sur le ministère public pour qu’il abandonne les poursuites»

  5. © JH

    Des manifestants avec une banderole « Libérez la vérité, libérez Assange ».

  6. © JH

    Des manifestants déguisés en juge britannique et en prisonniers de Guantanamo.

  7. © JH

    Vivienne Westwood, durant la manifestation. « Je suis l’ange de la démocratie, a déclaré la styliste un peu plus tard lors de son discours devant les manifestants. Ce dossier est le plus important de l’histoire de l’humanité. Si nous réussissons à faire libérer Julian, ce sera une fissure dans le monde de la corruption. Il est le cheval de Troie qui nous permettra de briser ce mur»

  8. © JH

    « Le pire ennemi de Julian Assange, de la liberté, c’est l’apathie », a lancé l’ancien ministre grec des finances Yanis Varoufakis aux manifestants après l’arrivée du cortège non loin du Parlement britannique. « Vous n’êtes plus dans l’UE mais vous êtes dans le mouvement progressiste européen », a-t-il ajouté, avant d’annoncer le lancement d’un nouveau projet à venir : « Surveillez EuroLeaks ! »

  9. © JH

    Sur la pancarte de l’ours : « N’envoyez pas Julian à Trump car il est un menteur diabolique (par exemple il ment sur le changement climatique). »

  10. © JH

    Le musicien Brian Eno s’adressant aux manifestants : « Nous avons un devoir, celui de les empêcher de détruire le corps de Julian, de ne plus laisser continuer cette torture»

  11. © JH

    Des manifestants avec des pancartes « N’extradez pas Assange. Le journalisme n’est pas un crime. »

  12. © JH

    Sur la pancarte de gauche : « Écraser Assange, c’est le début de l’État de surveillance ». Sur celle de droite : « Pas d'extradition. Libérez Julian Assange ».


Nos derniers portfolios

Portfolio — 19 photos
par Laurent Carre et Jeanne Frank
Portfolio — 19 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 20 photos
par Photos : Sadak Souici / Agence Le Pictorium | Textes : Théophile Simon
Portfolio — 14 photos
par Édouard Bride (Photos) et Nicolas Montard (Textes)

À la Une de Mediapart

Journal — France
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Journal — France
Élections étudiantes : le débat
Alors que les élections du Crous ont lieu du 6 au 10 décembre, quatre des principales organisations étudiantes débattent dans « À l’air libre » sur les sujets essentiels pour près de 3 millions d’étudiants en France : précarité, logement, alimentation... Sur notre plateau, Mélanie Luce, présidente de l’UNEF, Jacques Smith, président de l’UNI, Paul Mayaux, président de la FAGE, et Naïm Shili, secrétaire national de L’Alternative.    
par à l’air libre
Journal — France
Élie Domota : « L’État a la volonté manifeste de laisser la Guadeloupe dans un marasme »
Le porte-parole du LKP (« Collectif contre l’exploitation ») est en première ligne de la mobilisation sociale qui agite l’île depuis deux semaines. Contrairement à ce qu’affirme l’exécutif, il estime que l’État est bien concerné par toutes les demandes du collectif.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan