Sur les ruines du monde

Par

Damas, Gaza, Kaboul, Kiev... Durant les deux dernières années, Sergey Ponomarev a couvert ces lieux de conflit, notamment pour le New York Times et Paris Match. Jeune photographe russe, il a commencé sa carrière en 2003 à l’agence AP à Moscou. Le conflit israélo-libanais de l’été 2006 l'amène à séjourner longtemps au Moyen-Orient et à travailler sur la révolution libyenne, la guerre en Syrie ou les bombardements israéliens à Gaza. Il a été honoré en 2015 d'un prix du Word Press Photo. Une exposition lui est consacrée jusqu'au 9 juin 2015 à la galerie Iconoclastes à Paris.

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Afghanistan, Kaboul, mardi 21 mai 2013.

Voir tous les portfolios