«Tandem», partager la vie et le handicap

Depuis 2002, une loi recommande de prendre en compte, dans les projets de vie, la dimension affective des personnes en situation de handicap. Au-delà des professionnels qui les entourent, ce sont bien souvent les familles, les sœurs et frères, ceux qu’on nomme « les aidants », qui partagent le quotidien, cajolent et souffrent aussi. Et parfois, il y a l’amoureux ou l’amoureuse. Pour ce travail sur la trisomie 21, toutes ces personnes ont accepté de poser avec un membre de leur famille ou avec celui ou celle qui partage leur vie. À travers ces portraits si sensibles, on peut aussi apprécier tout l’art de Pablo Baquedano, dont les photos noir et blanc sur les Ardennes pour la France VUE D’ICI ont été largement diffusées. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Pierre-Emmanuel et son amoureuse Julianne.

Voir tous les portfolios