Caroline Boudet

Tous ses articles

Élèves handicapés : les vilenies de Zemmour, le tollé, et après ?

Éducation et enseignement supérieur — Parti pris

Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.

Handicap : des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »

Discriminations

Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.

Élèves handicapés : une rentrée de couacs et de faux-semblants

Blanquer, l’école à la renverse

Si l’on en croit les chiffres, l’Éducation nationale serait de plus en plus inclusive, avec 400 000 élèves handicapés dans ses rangs. Mais sur le terrain, malgré les annonces du gouvernement, les conditions d’accueil tournent encore bien souvent au bricolage.

Allocation adulte handicapé : le gouvernement s’accroche pour ne pas la réformer

France

Alors que cette allocation dépend des revenus des conjoints, nombre de personnes handicapées réclament un calcul individualisé. Une proposition de loi en ce sens revient devant les députés. Mais l’exécutif veut la saborder.

Le handicap intellectuel, oublié des priorités vaccinales

Vaccins : une course sans fin

Une grande partie des personnes porteuses d’un handicap mental ne sont toujours pas prioritaires à la vaccination, contrairement à ce qui se pratique dans des pays voisins. Elles ont pourtant sept fois plus de risque de décéder des suites d’un Covid-19.

Allocation adultes handicapés: des couples dénoncent une «double peine»

France

Certains allocataires, quand ils ou elles se déclarent en couple, perdent une partie de leurs droits. Le Sénat examine mardi une proposition de loi qui corrigerait ce mode de calcul décrié par les associations. Votée par l’Assemblée nationale, elle hérisse le gouvernement.