Allocation adulte handicapé : le gouvernement s’accroche pour ne pas la réformer

Par Caroline Boudet

Alors que cette allocation dépend des revenus des conjoints, nombre de personnes handicapées réclament un calcul individualisé. Une proposition de loi en ce sens revient devant les députés. Mais l’exécutif veut la saborder.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Emmanuel Macron, Sophie Cluzel : handiphobes ». Les slogans n’étaient pas tendres, dimanche dernier, place de l’Hôtel-de-Ville à Paris. Deux cents militant·e·s pour les droits des personnes handicapées se sont rassemblé·e·s pour dénoncer l’attitude du gouvernement et soutenir la proposition de loi instaurant un nouveau calcul de l’allocation adulte handicapé (AAH, 1,2 million de bénéficiaires), dont le sort se joue jeudi 17 juin à l'Assemblée nationale.