Clément Fayol

Ses Derniers articles

  • Un ex-premier ministre irakien visé par une enquête en France pour crimes contre l’humanité

    Le président français Emmanuel Macron accueille Adel Abdel-Mehdi, qui est alors premier ministre de l’Irak, le 3 mai 2019 à Paris. © Ludovic MARIN / AFP Le président français Emmanuel Macron accueille Adel Abdel-Mehdi, qui est alors premier ministre de l’Irak, le 3 mai 2019 à Paris. © Ludovic MARIN / AFP

    Selon nos informations, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet antiterroriste de Paris contre l’ex-premier ministre irakien Adel Abdel-Mehdi, visé par une plainte après la répression féroce de manifestations à Bagdad en 2019 et 2020. Adel Abdel-Mehdi a des liens étroits avec la France, où il a résidé pendant une trentaine d’années.

  • Compteurs Linky: les inflammables omissions d’Enedis

    Par
    Photo extraite du rapport d’expertise sur l’incendie de Langoiran. Photo extraite du rapport d’expertise sur l’incendie de Langoiran.

    En faisant installer au pas de charge les compteurs Linky pour rentabiliser les 5 milliards d’euros investis dans l’installation nationale, la filiale réseau d’EDF n’a pas toujours tenu compte des normes de sécurité et des voix discordantes dénonçant des risques d’incendie. Face aux réponses insuffisantes de sa hiérarchie, un technicien a alerté le parquet de Caen et une enquête préliminaire pour « mise en danger d’autrui » a été ouverte.

  • Ignorés ou licenciés: EDF mène la vie dure à ses lanceurs d’alerte

    Par
    La tour EDF à La Défense. © Manuel Cohen via AFP La tour EDF à La Défense. © Manuel Cohen via AFP

    Les salariés d’EDF qui ont osé dénoncer des manquements à des règles internes ou soulever des soupçons de malversations n’ont pas été écoutés et ont été malmenés. Malgré les dispositifs obligatoires de signalements éthiques, la société peine à installer une culture de la vigilance.

  • Masques: après le mensonge, le fiasco d’Etat

    Par , , et mélanie delattre
    masques

    Des livraisons en retard, des occasions ratées, des interlocuteurs fiables méprisés et, in fine, des importations plus efficaces pour les entreprises que pour les soignants : une nouvelle enquête de Mediapart démontre les choix stratégiques catastrophiques du gouvernement dans l’approvisionnement du pays en masques.

  • Corruption à la Fifa: les textos qui compromettent Nasser al-Khelaïfi

    Par , et L'EIC
    Nasser al-Khelaïfi. © Reuters Nasser al-Khelaïfi. © Reuters

    Mediapart et l’EIC révèlent des textos qui mettent à mal la défense de Nasser al-Khelaïfi, soupçonné par la justice suisse d’avoir corrompu l’ex-numéro 2 de la Fifa Jérôme Valcke au moyen d’une somptueuse villa en Sardaigne. Ces messages dévoilent les demandes pressantes de Valcke au patron du PSG pour qu’il paye les factures de la demeure.

  • Valls a construit une diplomatie parallèle en Afrique

    Par
    Ibrahima Diawadoh N’Jim, le «M. Afrique» de Manuel Valls. © Reuters Ibrahima Diawadoh N’Jim, le «M. Afrique» de Manuel Valls. © Reuters

    L’ancien premier ministre a multiplié les déplacements en Afrique ces derniers mois. Confirmant l’idée qu’un destin politique français se forge aussi au sud de la Méditerranée, ces voyages intriguent à quelques mois de l’échéance présidentielle. Ces séjours permettent aussi de fidéliser des proches qui manifestent un intérêt très particulier pour le continent.

  • En Centrafrique, la France aperçoit une porte de sortie

    Par
    Faustin-Archange Touadéra vote pour le deuxième tour des élections, le 14 février 2016 à Bangui. © Reuters Faustin-Archange Touadéra vote pour le deuxième tour des élections, le 14 février 2016 à Bangui. © Reuters

    L’élection d’un président en Centrafrique, Faustin-Archange Touadéra, investi ce mercredi 30 mars, ouvre une nouvelle page de l’histoire de ce pays tourmenté. Touadéra a pris de court les observateurs du pays en étant élu aux dépens des grands favoris du scrutin. La France se prend à rêver d’un désengagement militaire.

  • Elections en Afrique: la France toujours à la traîne de l’Histoire

    Par

    Au lendemain d'élections au Bénin, Niger et Congo-Brazzaville, où Sassou-Nguesso a verrouillé tout espoir d’alternance, la France brille par son absence. Omniprésente sur la sécurité, elle laisse à l'abandon la politique et la diplomatie.

  • Au Tchad, la France est prête à toutes les compromissions pour éviter le chaos

    Par
    Note classée "confidentiel défense". © DR Note classée "confidentiel défense". © DR

    À l'approche des élections présidentielles, le Tchad connaît une vague de contestation exceptionnelle pour ce pays tenu d’une main de fer par l’autocrate Idriss Déby. Pendant que les opposants appellent à mettre un terme à une répression implacable, un rapport « confidentiel défense » vient rappeler que pour la France, la stabilité est la première des priorités.

  • Les réseaux africains de Manuel Valls

    Par et
    Manuel Valls à l'université d'été du PS à La Rochelle, en 2013. Au second plan, Ibrahima Diawadoh. © Reuters Manuel Valls à l'université d'été du PS à La Rochelle, en 2013. Au second plan, Ibrahima Diawadoh. © Reuters

    D'une petite phrase, le premier ministre a provoqué un incident diplomatique avec le Gabon d'Ali Bongo. Matignon a aussitôt tenté d'aplanir le différend avec, à la manœuvre, Ibrahima Diawadoh N’Jim, l'officieux conseiller Afrique de Manuel Valls. Celui-ci est de plus en plus intéressé par le continent où il compte de nombreux relais. Dernier volet de notre série sur la politique africaine de la France.