François Bougon

 

J’ai passé 16 ans à l’Agence France-Presse, école de la rigueur et de la concision. De Paris à Pékin, en passant par Lyon, Montevideo et Pékin, j’y ai goûté au local et au global. Par la suite, pendant sept ans au journal « Le Monde », j’ai apprécié les grands espaces et les lettres gothiques. Aujourd'hui à Mediapart, où j’anime le pôle International avec bonheur.   

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • En Chine, Xi Jinping célèbre son pouvoir impérial

    Par
    ensemble-chine-70-ans

    Pékin fête mardi 1er octobre les soixante-dix ans de la République populaire de Chine. Nombre de promesses des débuts ont été reniées et le régime a désormais tous les atours d’un empire avec une politique coloniale à l’intérieur de ses frontières, réprimant les minorités musulmanes au Xinjiang, et néocoloniale à l’extérieur. 

  • En Chine, la fabrique de l’opinion

    Par
    Une affiche à la gloire de Xi Jinping, le 30 juin, à Hong Kong. © Reuters Une affiche à la gloire de Xi Jinping, le 30 juin, à Hong Kong. © Reuters

    Le régime communiste chinois mène une guerre de l’information visant à discréditer le mouvement de protestation à Hong Kong. Cherchant à imposer l’image d’un consensus régnant en Chine sur cette crise, Pékin adopte notamment un discours musclé vis-à-vis des médias étrangers. Explications.

  • A Hong Kong, une première concession de la cheffe de l’exécutif

    Par
    L'intervention télévisée de Carrie Lam, le 4 septembre 2019. © Reuters L'intervention télévisée de Carrie Lam, le 4 septembre 2019. © Reuters

    La cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a annoncé mercredi 4 septembre le retrait pur et simple de son projet controversé d’extradition vers la Chine pour tenter de mettre fin à l’une des crises politiques les plus graves depuis la rétrocession en 1997. Elle rejette cependant les autres revendications, en particulier la création d’une commission d’enquête indépendante sur les violences policières.