Marie Billon

Ses Derniers articles

  • Royaume-Uni : Johnson s’attaque à la vie chère pour sauver sa peau

    Par
    À Londres, le 19 mai 2022. © Photo Rasid Necati Aslim / Anadolu Agency via AFP À Londres, le 19 mai 2022. © Photo Rasid Necati Aslim / Anadolu Agency via AFP

    Le gouvernement britannique a annoncé une série de mesures pour aider les Britanniques à faire face au coût de la vie, le lendemain de la remise du rapport sur le « Partygate », ce scandale sur les fêtes organisées avec Boris Johnson pendant le confinement.

  • Londres, paradis des oligarques russes

    Par
    Le quartier d’Eaton Square à Londres, en 2018. © Photo Tolga Akmen / AFP Le quartier d’Eaton Square à Londres, en 2018. © Photo Tolga Akmen / AFP

    La capitale britannique est connue pour avoir la faveur de Russes richissimes, qui y détiennent des propriétés luxueuses, attirés par des visas de complaisance et l’absence de contrôles. Elle n’a jamais, pour l’instant, voulu les déloger.

  • Le Royaume-Uni peu généreux dans l’accueil des réfugiés ukrainiens

    Par
    Priti Patel à son arrivée par l'arrière du 10 Downing Street à Londres, le 28 février 2022. © Photo Joshua Bratt / LNP / Shutterstock / Sipa Priti Patel à son arrivée par l'arrière du 10 Downing Street à Londres, le 28 février 2022. © Photo Joshua Bratt / LNP / Shutterstock / Sipa

    Londres a dévoilé un programme d’accueil pour les réfugiés ukrainiens qu’il a dû élargir 24 heures plus tard face aux critiques.

  • À Londres, les femmes n’ont plus confiance dans la police

    Par
    Des officiers de la police métropolitaine de Londres lors de la déclaration de Cressida Dick, cheffe de la police, lors de la condamnation de Wayne Couzens à une peine de prison à perpétuité, le 30 septembre 2021. © Photo Hasan Esen / Anadolu Agency via AFP Des officiers de la police métropolitaine de Londres lors de la déclaration de Cressida Dick, cheffe de la police, lors de la condamnation de Wayne Couzens à une peine de prison à perpétuité, le 30 septembre 2021. © Photo Hasan Esen / Anadolu Agency via AFP

    Après une succession d’affaires de violences sexistes sexuelles, allant jusqu’au meurtre, au sein de la police métropolitaine de la capitale britannique, Cressida Dick, sa responsable, a annoncé son intention de démissionner. En attendant, les Londoniennes s’organisent.

  • Ukraine : le Royaume-Uni garde des munitions contre la Russie

    Par
    Boris Johnson quittant le 10 Downing Street pour se rendre à la Chambre des communes afin d’énoncer les sanctions économiques contre la Russie. © Photo WIktor Szymanowicz / NurPhoto via AFP Boris Johnson quittant le 10 Downing Street pour se rendre à la Chambre des communes afin d’énoncer les sanctions économiques contre la Russie. © Photo WIktor Szymanowicz / NurPhoto via AFP

    Boris Johnson a annoncé un « premier barrage de sanctions » contre la Russie le 22 février. Des annonces dont la portée limitée est assumée par le gouvernement britannique.

  • Le Royaume-Uni redoute un terrorisme d’extrême droite en hausse

    Par
    Lors d’une manifestation de la Ligue de défense anglaise (EDL) à Keighley en 2017. © Photo Joel Goodman/London News Pictures via Zuma/REA Lors d’une manifestation de la Ligue de défense anglaise (EDL) à Keighley en 2017. © Photo Joel Goodman/London News Pictures via Zuma/REA

    « Loups solitaires » ou membres de groupes néonazis, de plus en plus de jeunes Britanniques se radicalisent et cherchent à passer à l’action au nom de principes suprémacistes. En un an, 19 suspects mineurs ont été arrêtés. 

  • La stratégie de Boris Johnson pour sauver son avenir politique

    Par
    Boris Johnson à Londres le 31 janvier 2022. © WIktor Szymanowicz/NurPhoto/AFP Boris Johnson à Londres le 31 janvier 2022. © WIktor Szymanowicz/NurPhoto/AFP

    Mis à mal par un rapport publié lundi qui souligne « des erreurs de leadership », Boris Johnson continue d’espérer sauver sa peau, malgré le scandale des fêtes organisées en plein confinement. L’ouverture d’une enquête criminelle, paradoxalement, pourrait donner davantage de temps à Johnson pour réagir.

  • Boris Johnson de plus en plus lâché par son parti

    Par
    Boris Johnson à sa sortie de la Chambre des communes, à Londres, le 12 janvier 2022. © Photo Tolga Akmen/AFP Boris Johnson à sa sortie de la Chambre des communes, à Londres, le 12 janvier 2022. © Photo Tolga Akmen/AFP

    Le premier ministre britannique a avoué à la Chambre des communes ce mercredi avoir été présent à l’une des fêtes interdites organisées dans les jardins de Downing Street. Il y était bien présent le 20 mai 2020, pendant le premier confinement. Une faute qu’un nombre croissant de ses députés jugent impardonnable.

  • Déboulonnage de la statue d’un marchand d’esclaves à Bristol : les accusés acquittés

    Par
    Les "Colston 4" après l’annonce du jugement. © Geoff Caddick/AFP Les "Colston 4" après l’annonce du jugement. © Geoff Caddick/AFP

    Quatre jeunes jugés à Bristol, ville du sud-ouest de l’Angleterre, pour avoir déboulonné et jeté dans les docks la statue d’Edward Colston, un ancien marchand d’esclaves encensé comme un héros local après sa mort, ont été acquittés par un jury. Un jugement salué par leurs soutiens et condamné par les conservateurs.

  • Contesté par ses troupes, Boris Johnson essuie une humiliante défaite électorale

    Par
    Boris Johnson. © Photo David Cliff / Anadolu Agency via AFP Boris Johnson. © Photo David Cliff / Anadolu Agency via AFP

    Boris Johnson dit « assumer personnellement la responsabilité » de la défaite électorale que son parti a essuyée jeudi 16 décembre, tout en accusant les médias de s’être plus concentrés sur les scandales que sur les sujets de fond. Mais le premier ministre, contesté également parmi ses soutiens pour sa gestion de la pandémie, est sur la sellette pour bien plus que cela.