Pascale Pascariello

Journaliste au pôle "Enquêtes" de Mediapart. 

Contacts

Mail
pascale.pascariello@mediapart.fr
Twitter
@p_pascariello

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Sevran : la légitime défense du policier mise à mal

Police — Enquête

Le 26 mars, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), un policier a tué le conducteur d’une camionnette, Jean-Paul Benjamin, 33 ans et habitant de Sevran. Les éléments de l’enquête que Mediapart a pu consulter contredisent la thèse de la légitime défense de cet agent qui a fait feu alors que ni sa vie ni aucune autre n’étaient en danger au moment du tir.

« Putain, parlez dans le téléphone ! » : le Samu mis en cause après le décès d’une Martiniquaise

Santé — Enquête

Yolande Gabriel, 65 ans, est décédée chez elle le 21 août 2020 après avoir attendu les secours plus d’une heure. Pendant son appel au 15, ses souffrances ont été minimisées. Sa fille s’interroge sur d’éventuels préjugés racistes. Le Samu de Seine-et-Marne reconnaît seulement « une exaspération injustifiée » du médecin. 

Incidents au Stade de France : le rapport Lallement embarrasse au sein même du ministère de l’intérieur

Sports

Après la gestion chaotique et violente par les forces de l’ordre des supporters aux abords du Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions, le ministre de l’intérieur reprend les déclarations mensongères du préfet Didier Lallement. Alors même que les images documentent la faillite des autorités dans l’organisation de la finale, plusieurs hauts fonctionnaires du ministère font part de leur embarras auprès de Mediapart. 

Rave party de Redon : un mutilé, une nuit d’horreur, les fautes du ministère de l’intérieur, et la justice qui enterre

La dramatique rave party de Redon — Enquête

Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.

Dylan, acquitté dans l’affaire de Viry-Châtillon : « Les policiers m’ont enlevé six ans de ma vie »

Police — Enquête

Accusé à tort d’avoir grièvement blessé des policiers en 2016 sur la base de faux procès-verbaux rédigés par les enquêteurs, Dylan a fait 18 mois de détention pour rien. Acquitté définitivement en avril 2021, il a porté plainte contre les policiers chargés de l’enquête. L’un d’entre eux le met désormais en cause pour des menaces.

Tir du Pont-Neuf : une marche blanche en hommage aux deux jeunes hommes tués par un policier

France

En hommage à Boubacar, 31 ans et Fadjigui, 25 ans, deux frères tués par un policier lors d’un contrôle le 24 avril, une marche a été organisée mercredi 4 mai par la famille, dans le quartier de Belleville à Paris, où ils vivaient. Plusieurs centaines d’habitants étaient présents pour se recueillir et condamner ces nouvelles violences policières.

Des policiers manifestent pour la « présomption de légitime défense » 

Police — Reportage

À l’appel de trois organisations syndicales, environ trois cents fonctionnaires se sont rassemblés lundi place Saint-Michel, à Paris. Ils protestaient contre la mise en examen d’un de leurs collègues, qui a tué deux occupants d’une voiture sur le Pont-Neuf, le 24 avril. 

Après les tirs mortels du Pont-Neuf, la « présomption de légitime défense » resurgit 

Police

Le syndicat Alliance appelle les policiers à se rassembler, lundi prochain, pour protester contre la mise en examen pour meurtre d’un gardien de la paix. Dimanche dernier, à Paris, ce fonctionnaire a tiré au fusil d’assaut sur une voiture. Deux occupants ont été tués, le troisième blessé. 

IHU de Didier Raoult : l’Agence de sécurité du médicament saisit la justice

Santé — Enquête

À l’issue de son inspection au sein de l’IHU dirigé par Didier Raoult, l’Agence nationale de sécurité du médicament a saisi la justice pour de « graves manquements et non-conformités à la réglementation des recherches impliquant la personne humaine » et pour la falsification de documents, confirmant au passage nos informations.

À la veille de l’élection, le cas de conscience des victimes de violences policières 

Politique

Sans illusions sur un deuxième quinquennat Macron, Michel Zecler, Doria Chouviat, Assa Traoré, Jérôme Rodrigues, Antoine Boudinet et Amal Bentounsi n’iront pas tous voter pour lui. Mais ils s’opposent résolument à Marine Le Pen.   

Au second tour, les syndicats de police revendiquent leur « neutralité » politique

Police

Contrairement à 2017, aucun syndicat de policiers n’appelle à battre Marine Le Pen dans les urnes. Dans son programme, la candidate d’extrême droite reprend à son compte les exigences d’une profession qui lui est réputée favorable.

Chez Zemmour, c’est « la grande déception »

Présidentielle 2022. Les campagnes de l’extrême droite

Avec 7 % des suffrages exprimés, le candidat d’extrême droite Éric Zemmour termine en quatrième position, loin derrière le duo Macron-Le Pen. Un échec patent pour l’ancien chroniqueur de CNews qui représente néanmoins une réserve de voix potentielle pour Marine Le Pen.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Pascale Pascariello
Journaliste à Mediapart

1 Billets

0 Éditions

Un policier me met en joue avec son LBD

Billet de blog

Lors d’un reportage sur les violences policières à Grenoble, un policier a perdu son sang-froid et m’a mise en joue ainsi que deux confrères, avec son lanceur de balle de défense (LBD). La scène a été enregistrée.