Avec Paul Lynch, no country for Irish men

Par

Un ciel rouge, le matin est un “western irlandais” dans lequel Paul Lynch construit une fable de l’exil à partir d’un événement oublié de l’Histoire. Rencontre et premières pages du livre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avez-vous déjà lu un « western irlandais » ? Sans doute pas, puisque Paul Lynch souligne lui-même combien il avait conscience d'être dans une veine inédite en écrivant Un ciel rouge, le matin, roman singulier qui emprunte autant aux légendes de son Irlande natale, à une mythologie rude et violente, qu’au Far West américain, ses grands espaces et ses fictions. L’Irlande, l’Amérique, deux terres qui dialoguent dans son récit, mettant en perspective, l’une par l’autre, des destinées individuelles, des fuites (im)possibles et l’espoir d’un rachat.