Le sculpteur Machado de Castro et la politisation de l’espace public au XVIIIe siècle

À travers l'œuvre maîtresse du sculpteur portugais Machado de Castro (1731-1822), un colloque et une exposition revisitent à Lisbonne la politisation de l'espace public au XVIIIe siècle, sur le « modèle français », place royale et statue équestre du souverain, que le pouvoir révolutionnaire a fait disparaître dans l'Hexagone. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Une fois par génération, le peuple de gauche parisien se rassemble place de la Bastille pour célébrer une victoire présidentielle, sans avoir conscience que cette politisation de l’espace public (sans remonter à l’agora athénienne) trouve son origine dans les ensembles architecturaux créés par l’absolutisme monarchique au XVIIe et XVIIIe siècle, particulièrement en France. La cause de cette ignorance est peut-être que ce « modèle français », place royale et statue équestre du souverain en son centre, a disparu des grandes villes de l’Hexagone.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal