Le sculpteur Machado de Castro et la politisation de l’espace public au XVIIIe siècle

Par

À travers l'œuvre maîtresse du sculpteur portugais Machado de Castro (1731-1822), un colloque et une exposition revisitent à Lisbonne la politisation de l'espace public au XVIIIe siècle, sur le « modèle français », place royale et statue équestre du souverain, que le pouvoir révolutionnaire a fait disparaître dans l'Hexagone. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une fois par génération, le peuple de gauche parisien se rassemble place de la Bastille pour célébrer une victoire présidentielle, sans avoir conscience que cette politisation de l’espace public (sans remonter à l’agora athénienne) trouve son origine dans les ensembles architecturaux créés par l’absolutisme monarchique au XVIIe et XVIIIe siècle, particulièrement en France. La cause de cette ignorance est peut-être que ce « modèle français », place royale et statue équestre du souverain en son centre, a disparu des grandes villes de l’Hexagone.