A hauteur de taudis

Par Pierre Tenne (En Attendant Nadeau)

Prix Pulitzer de l’essai, Avis dexpulsion de Matthew Desmond est traduit en français. Cette enquête socio-ethnographique impressionne autant par sa rigueur méthodologique que par sa capacité à penser la complexité de la pauvreté urbaine aux États-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Certains livres imposent rapidement des souvenirs de lecture brassant parfois des siècles d’enquêtes et de dénonciations. Dans le cas d’Avis dexpulsion, Les Misérables de Hugo l’ont disputé aux Naufragés de Patrick Declerck ou à Louons les grands hommes de Walker Evans et James Agee, La Misère du monde de Bourdieu aux crackheads de Philippe Bourgois dans En quête de respect. Ces souvenirs trahissent l’indétermination dans laquelle évolue le sociologue Matthew Desmond dans cette enquête sur le logement des populations les plus pauvres de Milwaukee, au carrefour fécond de l’ethnographie et du compte-rendu, littéraire malgré tout, du constat froidement scientifique et du cri du cœur indigné.