Jacques Julliard, de «l'Obs» à «Marianne», à gauche de sa «cage dorée»

Par
Petite révolution dans le monde des hebdos français. L'historique chroniqueur du Nouvel Observateur, Jacques Julliard, signe cette semaine l'éditorial de Marianne. Ils s'étripaient: les voici réconciliés! Un symptôme de plus d'une presse en pleine crise et d'une gauche qui ne va guère mieux. Un article de David Médioni.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette semaine, l'hebdomadaire Marianne accueille un nouvel éditorialiste. Jacques Julliard, 77 ans, directeur délégué et chroniqueur au Nouvel Observateur depuis une quarantaine d'années, pose ses valises chez l'hebdo concurrent, fondé par Jean-François Kahn, grand pourfendeur de la pensée unique, du cercle de la raison et partisan presque revendiqué de l'«extrême centre». C'est un peu comme si Lionel Messi avait quitté le FC-Barcelone pour le Real Madrid! Bref, un transfert qui n'est pas seulement une petite révolution dans la famille des hebdomadaires mais dit également quelque chose des débats au sein de la gauche.