Représenter les invisibles, la République dévidée

Par

Réelle assemblée populaire ou simple agora virtuelle ? En lançant le projet éditorial sur papier et sur internet Raconter la vie, qui démarre en ce mois de janvier, Pierre Rosanvallon place la barre très haut : il y voit « l’annonce d’un véritable mouvement social » et un moyen de « sortir le pays de l’état inquiétant dans lequel il se trouve »

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce projet vise à constituer par les voies du livre et d’internet l’équivalent d’un parlement des invisibles pour remédier à la mal-représentation qui ronge le pays. » En lançant, en cette rentrée de janvier, Raconter la vie, à la fois collection d’ouvrages et site internet participatif, Pierre Rosanvallon, historien et professeur au Collège de France, espère démarrer un projet « moral et social ».