Le livre et le virus

Comment le monde de l’édition fait-il face au virus ? L’arrêt de la chaîne du livre fait rejaillir les vieilles antiennes : concentration, surproduction, numérisation… Mais aussi émerger de nouvelles envies et des récits différents. Tour d’horizon économique et éditorial.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

«Ce que révèle le confinement, c’est l’absurdité généralisée du fonctionnement de la chaîne. C’est la production démente, l’accumulation, la concentration de tous sur quelques livres, l’abattage, les fausses promesses, la nature sacrificielle et (auto-)destructrice du système. Ce que permet, pour la première fois, la “grande panne”, c’est de stopper et de s’interroger. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal