Chronique du Maudit-Engin

Par Sébastien Omont (En attendant Nadeau)

Remington, roman post-apocalyptique signé Christophe Ségas, est l'histoire d'une machine au sein d'un monde qui tente de supporter sa dégringolade. Froide, dure et métallique, cette machine à écrire passe de main en main. Ses récits fragmentaires tissent un roman fantaisiste, inquiétant et jubilatoire où les écrits ont la vie bien plus dure que les hommes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a eu – suivant les différentes communautés – le Flash, la Césure, le Klash, le Reset, sur lequel on n'en saura pas plus mais qui a renvoyé l'humanité au tapis d'où, depuis, elle tente de se relever. La science oubliée, seules quelques machines simples ont survécu : les armes à feu et la machine à écrire. L'analogie entre ces deux mécaniques est assez vite suggérée, à la page 39, par la présence d'une carabine Remington R-700. Un peu plus loin, la machine à écrire est effectivement utilisée pour assommer quelqu'un.