Le fascisme italien a bien été totalitaire

Marie-Anne Matard-Bonucci revient sur la banalisation choquante dont a fait l’objet le régime fasciste italien ces jours-ci à Rome. À travers plusieurs exemples (l’usage de la violence, la transformation de la langue), elle insiste sur sa dimension totalitaire.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Le régime fasciste italien n’est pas responsable des mêmes crimes de masse que le nazisme. Cela n’en fait pas une version adoucie ou bouffonne de ce dernier, ni un simple autoritarisme. Le contrôle exercé sur la société devait s’étendre « sur les esprits, et même les caractères des individus », ce qui est le propre d’une visée totalitaire. À défaut d’être complètement réalisé, un tel projet fut bien conçu et traduit en actes, durant les 20 années que dura la domination de Mussolini sur la société italienne.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos débats et entretiens vidéo

Nos débats et entretiens vidéo
par Mathieu Dejean et Ludovic Lamant
Nos débats et entretiens vidéo
par Fabien Escalona
Nos débats et entretiens vidéo
par Fabien Escalona et Romaric Godin
Nos débats et entretiens vidéo
par Justine Brabant

À la Une de Mediapart

Migrations — Enquête
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Éducation — Enquête
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Europe — Reportage
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
International — Brève
Plusieurs morts lors d’une fusillade à Copenhague
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant des morts et des blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart