«Les Gardiennes», des femmes à l’épreuve de la guerre

Par

Austère et précis, sobre jusque dans le lyrisme, Xavier Beauvois ajoute avec Les Gardiennes, qui sort en salle mercredi 6 décembre, une nouvelle pierre à une œuvre conçue comme un temple ou un mausolée. Le récit se déroule pendant la Grande Guerre et donne à voir des femmes s’efforçant d’assurer la survie d’une ferme. L’autorité qu’elles acquièrent leur est aussitôt reprise lorsque les maris rentrent du front.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.



Il n’y a d’autre intérêt – mais il est immense – à suivre l’un après l’autre les films d’un cinéaste que d’essayer d’y déceler ce qui demeure et ce qui change. Quel jeu se fait entre ces deux forces, la constance et la nouveauté ? Et qu’est-ce qui s’exerce avec le plus de pouvoir, la fidélité à soi ou l’attrait, voire la nécessité du neuf ?