Prix Goncourt: «L’ordre du jour», les jours où s’abat la terreur

Par

Couronné ce lundi 6 novembre par le prix Goncourt, le roman d’Éric Vuillard rappelle qu’il ne faut surtout pas céder à la fatigue qui nous accable à parler du fascisme, toujours à “l’ordre du jour”. Relire ici notre critique parue le 2 mai 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le point Godwin est ce moment où, dans une discussion, l’adversaire est traité de nazi. Mike Godwin a donné son nom à cette observation, érigée en loi, qui lui permettait en 1990 de pointer le fonctionnement des discussions en ligne finissant dans l’invective. Devant la banalité grandissante de ce recours à l’exceptionnel, toute tentative d’analogie avec le fascisme suscite la méfiance, ou pire, l’indifférence.