A l’Odéon, une «Ménagerie de verre» éclatante de beauté douloureuse

Par

Isabelle Huppert atteint au sublime dans La Ménagerie de verre, de Tennessee Williams, mise en scène par Ivo van Hove. Conçue comme un huis clos familial, la pièce s’avère solidaire de tous les laissés-pour-compte.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le moment ou jamais d’aller voir, au théâtre de l’Odéon, La Ménagerie de verre de Tennessee Williams. D’abord la scène se passe alors que couve une crise économique et que rôde la guerre : les nerfs craquent, tout comme les cours des places financières – ainsi ne sommes-nous pas dépaysés, mais mentalement « repaysés ».