A Aubervilliers: la parole coup de poing des sans-papiers

Par

Huit sans-papiers, sur la scène du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers, disent haut et fort, en toute beauté, ce que vivre peut encore et toujours dire. Un spectacle déchirant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Durant la torpeur de l’été dernier, Mediapart en avait parlé. C’était un article de Yannick Sanchez, mis en ligne le 19 août 2014 : De campements en squats, l’itinéraire des “80 d’Aubervilliers”. Où comment des travailleurs immigrés sans papiers, à la rue suite à des expulsions d’abris de fortune ou après l’incendie de l’immeuble de la rue des Postes, occupèrent un lieu vacant : les anciens locaux de Pôle Emploi, au 81 de l’avenue Victor-Hugo, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.