Dominique Méda: «Nous ne ferons pas une Europe puissante avec des salariés mal formés, mal payés et terrorisés»

Par

Dominique Méda, chercheuse qui publie depuis une quinzaine d'années à propos de la place et du sens du travail, réfute le slogan «travailler plus pour gagner plus» imposé par la droite au plus fort de sa reconquête idéologique. Parfois perçue comme la madone de la RTT et des 35 heures, elle persiste et prône l'attention et le respect envers notre patrimoine social et naturel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dominique Méda, bête à concours (École normale supérieure, agrégation de philosophie, ENA...) qui parvient dans la minute à nous le faire oublier, bataille en marge (dans des laboratoires de recherches excentrés) sur l'essentiel (faut-il perdre sa vie à la gagner?). Elle est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages, dont celui qui la fit découvrir en 1995 : Le Travail. Une valeur en voie de disparition (Ed. Aubier [Alto], rééd. Flammarion, Champs, 1998). On lui doit également le Que sais-je? sur Le Travail et elle a publié en 2008 Au-delà du PIB. Pour une nouvelle mesure de la richesse (Ed. Champs-Actuel).