Georges Feydeau passe les ultimes années de sa vie à cesser de faire la comédie, sans renoncer à faire rire. En 1909, à 46 ans, s’estimant victime d’un vaudeville lui échappant (sa femme a un amant), il quitte le domicile conjugal et s’installe au Grand Hôtel Terminus (ça ne s’invente pas). Il y demeure jusqu’en 1919 – avant que d’être interné dans une clinique pour troubles du cerveau causés par le bas-ventre (syphilis), à Rueil-Malmaison, où il meurt en 1921, à 58 ans.