L’opéra des liens qui libèrent

Par

À l’Opéra-Bastille, Lady Macbeth de Mzensk de Chostakovitch, mis en scène par Krzysztof Warlikowski, plaide avec force et beauté pour l’affranchissement total des femmes. Détestée par Staline, l’œuvre résonne avec une acuité rare.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une femme feule dans sa chambre. Son désir est grand et la nuit capiteuse : « Personne ne m’excite d’une caresse passionnée. » Les aigus sont là, complexes et intranquilles. La situation est grave – la solitude, le malheur, la domination et la frustration –, que trop d'hommes désignent d’un néologisme littéraire, assez cavalier : « bovarysme ».