Hervé Le Corre: «Avec la Commune de Paris, je voulais raconter une défaite du mouvement ouvrier»

Par

À quoi bon risquer sa vie pour sauver une seule femme, pour arrêter un seul meurtrier, quand une tuerie de masse s’annonce ? Parce que tenir debout, continuer le combat, là réside le salut, nous dit Hervé Le Corre qui a écrit un – grand – roman noir sur le courage des perdants de l’Histoire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Écrivain de romans noirs contemporains, Hervé Le Corre a publié en 2019 Dans l’ombre du brasier, aux éditions Rivages (collection « Rivages Noir ») dont l’intrigue se situe durant les dix derniers jours de la Commune de Paris. Un délégué de la Sûreté, élu par ses concitoyens, se retrouve à devoir enquêter sur la disparition de femmes, enlevées par un criminel pervers. Tandis que Paris brûle et que les Versaillais s’avancent dans les ruines, le policier de la Commune part à la recherche d’une infirmière kidnappée.