Les 150 ans de la Commune

Un siècle et demi après son avènement, la Commune continue de susciter la curiosité, d’inspirer et d’être appropriée. Elle fait encore l’objet de préjugés, d’idées reçues, d’enthousiasmes et de nouvelles recherches. Voyage à travers ses échos, et les travaux qui nous la rendent plus familière. 

La Commune, une expérience féministe

Par
La barricade. © Lithographie de Lefman La barricade. © Lithographie de Lefman

Les femmes ont massivement participé à la Commune. Au-delà, les combats des femmes révolutionnaires engagées dans l’insurrection ont constitué des jalons essentiels pour l’histoire des féminismes.

D’icône soviétique à figure queer: les métamorphoses de Louise Michel

Par
 © Mediapart © Mediapart

Érigée en mythe, Louise Michel, l’héroïne de la Commune, a fait l’objet de multiples appropriations mémorielles depuis sa mort en 1905. Elle a été une figure que se sont longtemps disputée communistes et anarchistes, avant d’être intégrée au récit républicain.

Pourquoi la Commune a traversé le temps

Par
 © Mediapart © Mediapart

Entretien avec l’historien Quentin Deluermoz, auteur de Commune(s) 1870-1871. Il y restitue les échos hors normes de cette insurrection parisienne, en saisissant l’événement dans ses multiples dimensions, dans le temps comme dans l’espace. Un travail ambitieux sur un « spectre » encore agissant. 

1871-2021: la Commune de Paris, une mémoire capitale

Par

Un siècle et demi après le début du soulèvement parisien, un livre-somme retrace minutieusement la réalité de l’événement et les controverses politiques et historiographiques qu’il continue d’irriguer jusqu’à nos jours.

Ludivine Bantigny: la Commune de Paris «voulait changer la vie»

« À l'air libre » (n° 86), Ludivine Bantigny : la Commmune de Paris « voulait changer la vie ». © Mediapart

Dans « À l’air libre » mercredi, « une révolution populaire, pour une démocratie réelle » selon l’historienne Ludivine Bantigny. Également au sommaire : des gilets jaunes bordelais longtemps dans le viseur de la justice, désormais hors de cause.  

Pourquoi la Commune de Paris s’est arrêtée aux portes de la Banque de France

Par
Pierre-Joseph Proudhon. © DR Pierre-Joseph Proudhon. © DR

Pendant les 72 jours de son existence, la Commune de Paris a négocié quelques millions de francs avec une Banque de France qui arrosait Versailles d’argent frais. Comprendre ce respect, c’est sans doute mieux comprendre la Commune et ses leçons pour aujourd’hui.

De la Commune aux gilets jaunes et vice versa

Par
Début des « Convulsions de Paris » de Maxime Du Camp, contempteur enragé de La Commune... Début des « Convulsions de Paris » de Maxime Du Camp, contempteur enragé de La Commune...

La haine des dominants envers les gilets jaunes nous ramène à cette heure de vérité politique et sociale que fut la Commune de Paris, en 1871. Son legs a été discrédité. Jean Chérasse y revient dans le second volume des 72 Immortelles.