Carte d'identité biométrique: une bombe à retardement pour les libertés publiques

L'Electronic Frontier Foundation se penche sur le cas de la future carte d'identité biométrique française et demande au Conseil constitutionnel de bien envisager toutes les conséquences que le «fichier des gens honnêtes» ferait subir aux libertés.

A lire sur le site de l'EFF

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'Electronic Frontier Foundation se penche sur le cas de la future carte d'identité biométrique française et demande au Conseil constitutionnel de bien envisager toutes les conséquences que le «fichier des gens honnêtes» ferait subir aux libertés.