«Vous nous protégez quand vous lisez nos blogs»

Par
Alors que de «nouvelles sortes de censure et de propagande» envahissent le Web, comme le démontre Evgeny Morozov en ouverture du MedienKongress 2011, vendredi 8 avril à Berlin, des blogueurs impliqués dans les mouvements révolutionnaires lui opposent la sécurité de leurs identités numériques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Attention, prévient Evgeny Morozov en ouverture du MedienKongress 2011, vendredi 8 avril à Berlin, la liberté sur Internet n'est pas telle que vous croyez. Pour ouvrir ce rassemblement annuel organisé par le quotidien allemand Taz (Die Tageszeitung), Morozov, chercheur à Stanford et originaire de Biélorussie, veut mettre en alerte les «béats du Web» en éclairant les «nouvelles sortes de censure et de propagande». C'est l'objet du livre qu'il a fait paraître en janvier, sous le titre The Net Delusion: the dark side of the Internet Freedom (Public Affairs, 408 p., 27,95$). Un côté obscur qui ne concerne pas que les régimes autoritaires mais aussi les démocraties, et un débat «politique par nature» même s'il est beaucoup question de technologies.