Géraldine Delacroix

Après avoir passé mes deux premières années dans la presse entre Le Monde et Les Echos, je suis entrée à Libération en 1992. Chef d'édition des rubriques Vous, France, Economie jusqu'en 1998... j'ai ensuite pris la responsabilité du service Infographie. En 2000, j'ai définitivement laissé tomber le papier pour Libération.fr. Une riche époque marquée par l'irruption de l'information en continu, du multimédia et de l'interactivité. J'ai quitté Libération en 2007 pour fonder avec Judith Rueff l'agence de web-documentaire Ligne 4. J'ai rejoint Mediapart à la fin de l'année 2009.

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Violences sexistes: «Le porno n’a pas plus d’influence que la pub»

    Par
    Eva Vocz : « Si autant de jeunes vont vers le porno, c’est qu’à l’école on ne parle pas de sexe. » © Maïa Izzo-Foulquier Eva Vocz : « Si autant de jeunes vont vers le porno, c’est qu’à l’école on ne parle pas de sexe. » © Maïa Izzo-Foulquier

    Deux propositions de loi discutées au Parlement, contre la haine en ligne et contre les violences conjugales, veulent restreindre l’accès des mineurs à la pornographie. Eva Vocz, trésorière du Syndicat du travail sexuel, explique pourquoi son organisation combat les deux dispositions. 

  • La loi Avia ou «l’ubérisation du contrôle»

    Par
    Laetitia Avia à l'Assemblée le 3 juillet 2019. © AFP Laetitia Avia à l'Assemblée le 3 juillet 2019. © AFP

    Alors que les député·e·s examinent mardi le texte qui vise à faire disparaître de l’Internet les propos dits « haineux », Mediapart a voulu mesurer l’ampleur des atteintes à la liberté d’expression que cette loi met en place.

  • Brittany Kaiser réveille le scandale Cambridge Analytica

    Par
    Brittany Kaiser invitée de l’émission «Democracy Now» mardi 7 janvier 2019. Brittany Kaiser invitée de l’émission «Democracy Now» mardi 7 janvier 2019.

    Repentie, l’ancienne salariée de la société au cœur du scandale a livré via Twitter quelques documents issus de ses archives, et en annonce de nombreux autres. « Il y a maintenant des centaines de Cambridge Analytica dans le monde entier », prévient-elle.

  • Sarah T. Roberts: «La liberté d’expression sur Internet n’a jamais existé»

    Par
    432ba0620fd2ff17785b84f0cdeab957

    Si les réseaux sociaux sont devenus si populaires, explique la chercheuse américaine Sarah T. Roberts, c’est en se posant en supports d’une liberté d’expression sans limite. Cette promesse n’a jamais été tenue et la modération est devenue une industrie mondialisée.

  • Thomas Philippon: «La concurrence est un bien commun»

    Par
    Installation d'une antenne 4G et 5G par Sprint, numéro 4 de la téléphonie aux États-Unis, en juin 2019 à New York. © Reuters Installation d'une antenne 4G et 5G par Sprint, numéro 4 de la téléphonie aux États-Unis, en juin 2019 à New York. © Reuters

    Dans son dernier ouvrage, Thomas Philippon décrit l’affaiblissement « dramatique » de la concurrence aux États-Unis, qui se paie par des coûts élevés pour le consommateur. Tandis que l’Europe se montre, dans l’organisation de ses marchés, plus efficace. Un plaidoyer pour la régulation.

  • Le Sénat confie au CSA la régulation des plateformes

    Par

    Si la Haute Assemblée a supprimé la mesure la plus contraignante du texte de la députée LREM Laetitia Avia, les élus et le gouvernement s’entendent pour attribuer à un CSA en voie de refonte la surveillance d’Internet.

  • Propos «haineux»: le Sénat réécrit la loi Avia

    Par

    Les sénateurs ont supprimé, mercredi 11 décembre, en commission, la mesure phare de la proposition de loi qui veut obliger les plateformes à retirer en 24 heures tout contenu signalé comme « haineux », sous peine de sanctions. « On reste sur un statu quo », regrette la députée Laetitia Avia (LREM), auteure du texte initial, qui se félicite néanmoins du renforcement des pouvoirs du CSA.

  • Facebook, mon fil d’actu, ma bataille

    Par
    Mercredi en fin de matinée, la publication du texte « Le 5 décembre et après... » par Nantes révoltée compte près de 900 partages. © Capture d'écran Facebook Mercredi en fin de matinée, la publication du texte « Le 5 décembre et après... » par Nantes révoltée compte près de 900 partages. © Capture d'écran Facebook

    Face à la multiplication des attaques contre la liberté d’expression et la liberté d’être informé, menées en France par Facebook, Mediapart a cherché à savoir comment s’en prémunir. Résultat : c’est compliqué. Un réseau social, pourtant, « n’est pas autorisé à supprimer un contenu non manifestement illégal », rappellent des juristes.

  • Etsy, du loisir créatif au travail numérique

    Par et
    espace-de-travail-27-illustr

    La plateforme Etsy, où s’achètent et se vendent des objets « faits main », promet aux créatrices de vivre de leur passion. La promesse est pourtant loin d’être tenue, et la « marchandisation des loisirs » loin d’être une sinécure. Avec Anne Jourdain, sociologue, et Sophie Ronzel, créatrice.

  • Amnesty International appelle Google et Facebook à changer de modèle économique

    Par
    Début novembre, Google a racheté la société Fitbit, et mis la main sur l'une des plus importantes base de données d’activité sportive et de sommeil au monde. © Reuters Début novembre, Google a racheté la société Fitbit, et mis la main sur l'une des plus importantes base de données d’activité sportive et de sommeil au monde. © Reuters

    La captation des informations personnelles et la publicité ciblée sont une menace pour les droits humains, et pas seulement pour le droit au respect de la vie privée, met en garde un rapport de l’ONG rendu public ce jeudi.