Matthieu Amiech: «La gestion de la crise sanitaire nous entraîne vers une société-machine»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà un an que nous vivons sous le « régime Covid ». Un nouveau régime de relations sociales fait de perte du toucher, de disparition du festif, d’assèchement culturel et de reculs démocratiques. Un régime où le numérique s’impose à tous les niveaux, sans que l’impact écologique de cette mutation ne soit jamais interrogé.