Télé, réalité, berlue

Par

La place de la République à Paris offrait une unité de lieu, de temps et d’action aux chaînes d’information en continu. Ignorant cette perche, elles ont chaussé leurs œillères pour proposer une mise en récit délirante, éculée, mais symptomatique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous voici tous Américains, cela ne fait plus un pli. George Floyd-Adama Traoré, même combat posthume ? Tropisme communautariste, identitaire et racialiste ? Vous n’y êtes pas. Ce qui saute aux yeux, samedi 13 juin après-midi, c’est que, comme outre-Atlantique, la « vérité alternative » s’impose désormais, sans limite ni vergogne, sur les chaînes d’information en continu. Celles-ci ne semblent plus exister que pour garantir notre regard : ce sont des œillères cathodiques et politiques.