Mardi 22 janvier prochain, les élections israéliennes redonneront très probablement les commandes du pays à une coalition menée par Benjamin Nétanyahou, dont les différentes composantes partagent, peu ou prou, l’idée que Juifs et Arabes ne peuvent pas vivre ensemble et que Jérusalem ne doit appartenir qu’à une seule des deux principales communautés présentes sur la Palestine historique.