Nous sommes tous des numériciens !

Par
Paru début 2008, La grande conversion numérique, l'essai de Milad Doueihi, n'a pas d'équivalent. C'est la première réflexion authentiquement humaniste sur la révolution incarnée par Internet. Praticien expérimenté, Doueihi pense la Toile de l'intérieur, sans la prendre de haut ni lui faire la morale. Mais il n'en refuse pas moins son appropriation par la technique et la marchandise, sa clôture sur elle-même et sa fermeture aux grands enjeux culturels.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voici un livre qui défie les classifications, combat la clôture des disciplines et refuse l’enfermement des savoirs. Son sujet est cela même qui nous occupe ici, à Mediapart : le numérique, ses enjeux culturels et démocratiques, ses contenus et ses pratiques. Pourtant Milad Doueihi, l’auteur de La Grande conversion numérique (Seuil, 19 €), n’en est pas un spécialiste, juste un praticien, « numéricien par accident », dit-il, simple utilisateur d’ordinateur dans son quotidien professionnel d’historien du religieux en Occident. Or, loin de s’en culpabiliser, il se prévaut de ce point de vue banal et commun pour défendre une vision humaniste et universaliste d’Internet contre sa monopolisation par les experts, les technologues, les juristes et les financiers.