Aznavour, Mitchell, Hallyday: les «jeunes créateurs» les plus aidés en 2015

Par

Les albums de Chimène Badi, Charles Aznavour, Eddy Mitchell et Johnny Hallyday ont été parmi les plus aidés par la SCPP, société de producteurs de musique, en 2015, grâce à un fonds d’aide que l’ancienne ministre de la Culture Catherine Tasca définissait comme destiné à « aider les jeunes créateurs qui ne sont pas encore connus ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après Johnny Hallyday en 2014, Chimène Badi en 2015. L’album de la chanteuse Au-delà des maux est celui qui a reçu l’aide la plus importante de la part de la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP), avec 184 912 euros. Une jolie enveloppe, fruit d’une aide à la création artistique fortement dévoyée par la société. Tiré d’une partie des revenus censés revenir aux producteurs, ce fonds d’aide prévu par la loi a pour but de répondre à une logique autre que le seul principe de rentabilité. Seulement, la SCPP, par un mécanisme appelé « droit de tirage », réserve la majorité de ces aides aux artistes confirmés.