Ceux qui ont la chance de passer par Paris devraient y courir d’urgence. Les autres prendront leur mal en patience ; dans l’attente d’une reprise en quelque festival ou, à défaut, d’une publication du texte de la pièce.